MENU
 
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le coefficient de revalorisation pour l'exercice d'imposition 2018 est connu !

Le coefficient de revalorisation pour l'exercice d'imposition 2018 est connu !

Le 08 août 2017
Le coefficient de revalorisation pour l'exercice d'imposition 2018 est connu !

Le coefficient de revalorisation pour l'exercice d'imposition 2018 est connu !
Le « coefficient de revalorisation » pour l'année de revenus 2017 a récemment été publié. De quel chiffre devez-vous dorénavant tenir compte et dans quelles situations est-ce important ?
Légère hausse. Le coefficient de revalorisation a été augmenté de 4,31 à 4,39 (AR 18.07.2017, MB 04.08.2017).
Loyer intéressant au niveau fiscal. Ce coefficient est important pour calculer le montant du loyer pouvant être demandé dans les cas suivants.
1. Location à des fins professionnelles
En cas de location à des fins professionnelles (p.ex. location d'un appartement qui est utilisé en tant que bureau d'avocats), on est imposé sur les loyers réellement perçus et les avantages locatifs, après déduction d'un forfait de frais de 40 %. Pour l'année de revenus 2017, ce forfait ne peut en aucun cas s'élever à plus que le revenu cadastral x 2/3 x 4,39.
2. Location par un dirigeant d'entreprise à sa société
Lorsque les revenus locatifs, payés par la société, dépassent un certain montant, ils sont requalifiés en rémunérations. Pour l'année de revenus 2017, le seuil s'élève à : revenu cadastral x 5/3 x 4,39.
Pour l'année de revenus 2017, le coefficient de revalorisation est passé de 4,31 à 4,39. Un dirigeant d'entreprise qui loue un bâtiment à sa société peut donc demander des loyers plus intéressants sur le plan fiscal que l'an passé.
 
 
 




N° d'agréation IPCF 70138878
M. VANDAMME = 103054
Mme PECORELLA = 30127994